Newsletter

Les radars mobiles débarquent en France

Publié le 21/03/13 à 10h19

Depuis le vendredi 15 Mars, 20 radars mobiles de nouvelle génération entrent en action dans 18 départements français.

Embarqués dans les véhicules de policiers ou gendarmes en uniforme, ils traqueront les grands excès de vitesse. Ces radars mobiles de nouvelle génération (RMNG) se matérialise par une antenne radar, cachée dans la plaque d'immatriculation du véhicule des forces de l’Ordre, déclenchant un flash infrarouge invisible (au-delà de 61 km/h sur une portion limitée à 50, au-delà de 102 km/h si la vitesse est limitée à 90. Enfin, le flash sera déclenché si l’antenne radar détecte une vitesse dépassant les 146 km/h, sur un tronçon limité à 130).

Dix de ces radars seront déployés en zone police, dix autres en zone gendarmerie, à Paris, dans la Somme, l'Oise, le Loiret, l'Ille-et-Vilaine, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, le Rhône, le Nord, la Moselle, la Loire-Atlantique, la Gironde, le Calvados, les Pyrénées-Orientales, le Vaucluse, le Loir-et-Cher, les Alpes-Maritimes et l'Essonne. Les policiers et gendarmes décrivent ce nouveau matériel comme plus hautement sensible, tandis que sa marge technique s’avère plus importante.

Ainsi, seuls les grands excès de vitesse seront sanctionnés. Dans les trois années qui viennent, les RMNG remplaceront les 300 radars mobiles d'ancienne génération, utilisés entre 2004 et 2005. Trois-cent devraient être opérationnels d’ici à 2015.

 

( Source : www.routiers.com )