Newsletter

Contrôle technique poids lourds, ce qu'il faut savoir !

Publié le 07/02/13 à 10h13

Camions, tracteurs routiers, semis, remorques, tous les véhicules motorisés ou non dont le PTAC dépasse les 3,5 tonnes doivent être soumis à un contrôle technique appelé aussi « mines ». L’intervalle entre chaque visite technique est généralement d’1 an. La découverte d’un défaut lors d’un contrôle technique poids lourds peut entraîner une obligation de contre-visite.

 

Quels types de véhicules sont soumis au contrôle technique poids lourds ?

Sur la carte grise d’un camion, l’indication CAM indique le genre du véhicule. D’après la législation, les véhicules immatriculés dont le PTAC dépasse 3,5 tonnes et appartenant aux genres listés ci-après doivent être soumis à un contrôle technique poids lourds :

- Tracteurs routiers (TRR)

- Camions (CAM)

- Semi-remorques : routières (SREM), avant train (SRAT), pour transports combinés (RETC), spécialisées (SRSP)

- Remorques : routières (REM), pour transports combinés (RETC), spécialisés (RESP)

- Véhicules automoteurs spécialisés (VASP)

- Véhicules de transport en commun de personnes (TCP)

 

Ou réaliser un contrôle technique poids lourds ?

Pour effectuer un contrôle technique poids lourds, il suffit de se rendre dans l’un des multiples centres agréés sur le territoire. Il est tout à fait possible de faire une visite technique dans un département différent de celui d’immatriculation du véhicule. La liste des centres agréés pour les contrôles techniques poids lourds est disponible sur le site de l’UTAC-OTC.

 

Quels documents sont à présenter lors de la visite technique d’un poids lourds ?

Pour se rendre à un contrôle technique poids lourds, il faut se munir de la carte grise du véhicule bien sûr mais également de la copie du certificat de conformité du véhicule. Si le poids lourds est muni d’une carrosserie, il faudra aussi présenter le certificat de carrossage. Si le véhicule nécessite une autorisation de circuler, il faudra la présenter lors du contrôle technique. Certains systèmes récents de limitation de vitesse nécessitent une attestation spécifique qu’il faudra présenter.

Enfin, si le contrôle technique poids lourds se fait suite à une obligation de contre-visite, il faudra présenter le procès-verbal de la première visite technique.

 

Quels sont les intervalles entre chaque contrôle technique poids lourds ?

Suite au contrôle technique d’un poids lourds, un timbre est apposé sur la carte grise du véhicule ou sur son autorisation de circuler. Celui-ci indique la date de validité du contrôle.

 

(Sources : Europe-camion.com )